Commerce Sherbrooke

Boeuf et brocoli chez Pharmaprix

Boeuf et brocoli chez Pharmaprix

Besoin de citrons, de laitue, de saucisses, de pâtes fraîches ? Il est désormais possible de choisir entre l’épicerie et le Pharmaprix pour acheter ses aliments frais. Loblaw, qui a mis la main sur la chaîne de pharmacies il y a cinq ans et qui teste la formule ailleurs au pays depuis trois ans, amène la Zone Marché au Québec.

Ce n’était qu’une question de temps, diront certains, avant que l’on puisse faire son épicerie au grand complet chez Pharmaprix. Car dès le départ, il était clair que Loblaw voulait profiter de l’acquisition de Shoppers Drug Mart (Pharmaprix au Québec) pour y vendre des aliments.

D’ailleurs, on peut déjà se procurer du lait, du fromage, des biscuits, des confitures, de la farine, de la pizza congelée et même du bacon dans la majorité des 180 Pharmaprix.

La prochaine étape était de tester l’intérêt des Québécois pour les fruits et légumes, la viande, les fromages fins et le prêt-à-manger vendus… à côté des médicaments et des couches. Ce test commence maintenant.

La nouvelle Zone Marché propose un assortiment de 250 à 750 aliments frais selon la taille de la pharmacie et son environnement concurrentiel.

Le concept – qui requiert entre 800 et 2500 pieds carrés – a été intégré à trois Pharmaprix ces derniers jours. Huit autres suivront d’ici décembre. Tous se trouvent dans des milieux « urbains à forte densité » dans l’île de Montréal ou sur la Rive-Sud, les études menées en Ontario ayant démontré un engouement moindre en banlieue.

[…]

Pour lire la suite de l’article de Marie-Ève Fournier, paru dans la Presse, c’est par ici !

Mots clés:

Partager cette page