Commerce Sherbrooke

Trucs et astuces pour faire pousser un Baobab au Québec!

Trucs et astuces pour faire pousser un Baobab au Québec!

L’Accorderie de Sherbrooke et Ascot en santé célèbrent aujourd’hui le travail accompli pour faire pousser le Baobab café de quartier. En Afrique, le Baobab est l’arbre autours duquel les gens se rassemblent pour discuter des affaires du village. L’idée des organisations et des citoyens qui ont créé le Baobab café de quartier était de doter le quartier d’Ascot d’un tel lieu de rassemblement.

Plus de 120 personnes se sont rassemblées en soirée pour la pendaison de crémaillère; des membres de l’Accorderie, des partenaires et beaucoup de citoyens et citoyennes qui se sont impliqués dans la réalisation du projet. Après l’entrée spectaculaire de la troupe de percussions brésiliennes Tiguidou Braziou pour ouvrir la soirée, des professeurs de Jeunes musiciens du monde ont animé la foule avec de la musique celtique qui en a fait danser plus d’un. Une réussite d’après les organisateurs, qui souhaitaient souligner l’engagement et les la mise en commun des talents qui ont rendu le projet possible.

Bernadette Cinq-Mars, la présidente d’Ascot en santé explique que: « Notre table de concertation a identifié depuis plus de 10 ans le besoin pour un lieu de rassemblement où partager un repas sain et abordable dans le quartier d’Ascot ». Le quartier était donc un sol fertile pour voir germer l’idée d’un projet de café à but non lucratif. Catherine Larouche, coordonnatrice de l’Accorderie de Sherbrooke et du Baobab café de quartier raconte que « l’Acccorderie de Sherbrooke est un réseau d’échange de services avec beaucoup de membres qui ont plein de talents à partager. Nous nous sentions bien outillés pour mettre en place cette entreprise collective ».

Cela dit, le projet n’aurait pu voir le jour sans l’apport de partenaires financiers qui est venu enrichir le sol fertile du quartier d’Ascot. Huguette Lépine, directrice générale du Réseau Accorderie se rappelle « que le Réseau Accorderie et la Fondation de la Famille J.W. McConnell ont cru dès le début au projet et ont investi dans l’étude de marché et la rédaction du plan d’affaires il y a déjà 3 ans. » La Fondation Béati a également investi rapidement dans le projet. Julie Raby, chargée de projet et responsable de la recherche et du développement à la fondation Béati souligne qu’il « est toujours audacieux pour les entreprises d’économie sociale de s’aventurer sur le terrain compétitif du marché. Chaque sandwich ou muffin acheté ici, chaque rendez-vous tenu ici, est un geste citoyen. Une occasion d’appuyer une entreprise qui s’évertue à nourrir les solidarités, à réinventer les manières de faire village » .

Enfin, Karole Forand, directrice générale de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Sherbrooke explique que « nous avons ajouté notre engrais naturel au terreau fertile du quartier d’Ascot en complétant le montage financier du Baobab café de quartier. »

Maintenant, le Baobab café de quartier est prêt à accueillir les gens d’Ascot et de l’ensemble de Sherbrooke autour d’un bon café signé Brûlerie Faro dans une ambiance chaleureuse. Selon Karine Godbout, conseillère municipale, « Quand on est au Baobab, on sent que c’est une création collective. Plus d’une cinquantaine de citoyens ont mis la main à la pâte pour créer ce lien de rassemblement exceptionnel ».

Source :
Catherine Larouche

Mots clés:

Partager cette page