Commerce Sherbrooke

Simons à la croisée des chemins

Simons à la croisée des chemins

Le détaillant Simons se retrouve aujourd’hui à la croisée des chemins. Toutes les options sont sur la table, dit le grand patron, pour assurer la pérennité de l’entreprise, même d’accueillir de nouveaux actionnaires.

Celui qui milite depuis près d’un an en faveur d’une justice fiscale équitable doute maintenant de l’avenir de sa compagnie si Ottawa et Québec ne réglementent pas rapidement «la nouvelle économie», avec les Amazon, Netflix, Airbnb, Uber et cie de ce monde.

En entrevue éditoriale avec Le Soleil, on sent d’ailleurs que la pression s’accentue sur les épaules du pdg, Peter Simons. Son industrie traverse une période de turbulences. Il souhaite voir du côté des gouvernements «un capitaine» qui dirigera le bateau pour régler cette «injustice».

Entre temps, afin de demeurer dans la joute, La Maison Simons mise sur la construction de son nouveau centre de distribution «de classe mondiale» de 125 millions $ à Québec. Sa porte de sortie pour répondre aux exigences croissantes du commerce électronique. Selon le plan stratégique du détaillant, la première pelletée de terre devrait avoir lieu quelque part durant le mois d’avril ou mai et l’ouverture est prévue pour le printemps 2020. Toutefois, le permis du ministère de l’Environnement se fait toujours attendre et le montage financier n’est pas encore complété.

[…]

Pour lire l’intégralité de l’article de Jean-Michel Genois Gagnon, paru dans la Tribune, c’est par ici !

Mots clés:

Partager cette page