Commerce Sherbrooke

L’année 2018 s’annonce bien sur le plan économique

L’année 2018 s’annonce bien sur le plan économique

Le mois de décembre est toujours une bonne occasion de faire le bilan de l’année qui tire à sa fin et de tenter de voir comment la prochaine s’annonce. Après avoir lu les chroniques que j’ai publiées dans Les Affaires cette année, on pourrait m’accuser de porter des lunettes roses et de seulement traiter des développements positifs observés pour les économies canadienne et québécoise.

La vérité est toutefois que le ton positif de mes chroniques reflète l’amélioration considérable de l’environnement économique au cours des derniers trimestres. Il ne s’agit pas seulement d’un phénomène local. Partout sur la planète, on note une poussée de la confiance des ménages et des entreprises depuis la mi-2016 et une accélération claire de la croissance économique. Alors que la reprise depuis la Grande Récession de 2008-2009 a été marquée par un certain manque d’enthousiasme, on sent maintenant qu’un vent beaucoup plus positif souffle sur l’économie mondiale. Les signes du retour d’un certain «instinct animal» de la part des entreprises laissent même enfin entrevoir une progression plus vigoureuse de l’investissement.

Le rebond de l’activité économique est particulièrement frappant au Canada et au Québec puisqu’il fait suite à une période difficile marquée par une chute des prix du pétrole et par une certaine morosité de la part des ménages québécois. En plus de refléter un contexte beaucoup plus favorable, la performance de 2017 est ainsi gonflée par un effet de rattrapage qui sera beaucoup moins présent l’an prochain. Nos dernières prévisions tablent ainsi sur une progression du PIB réel de 3 % au Canada et de 2,5 % au Québec pour l’ensemble de 2017, la meilleure performance depuis plusieurs années. La bonne tenue du marché du travail et la confiance élevée des ménages et des entreprises continuent d’envoyer des signaux encourageants pour les prochains trimestres. Il faut toutefois prévoir une certaine modération de la croissance économique et on observe déjà un ralentissement de l’activité au Canada depuis quelques mois.

[…]

Pour lire la suite de l’article de Mathieu D’Anjou, paru sur lesaffaires.com, c’est par ici !

 

 

Mots clés:

Partager cette page