Commerce Sherbrooke

Recyclage des appareils en fin de vie : sursis de cinq ans aux entreprises

Recyclage des appareils en fin de vie : sursis de cinq ans aux entreprises

Le gouvernement québécois entend donner cinq ans de plus aux entreprises touchées par un important programme provincial de recyclage pour leur permettre de respecter les cibles prévues.

Dans cette optique, ce n’est qu’à partir de 2020 que les producteurs chargés de récupérer en fin de vie les appareils électroniques, les piles ou les lampes qu’ils commercialisent seront tenus d’atteindre des taux de récupération prédéfinis pour éviter de s’exposer à des sanctions financières. L’année de référence initialement prévue était 2015.

La décision de Québec figure dans un projet de règlement émanant du ministère de l’Environnement qui a été publié dans la Gazette officielle le 12 juillet et signalé sur le site de Recyc-Québec le lendemain.

Ce projet de règlement prévoit d’ajouter à la liste des produits faisant l’objet du programme « de récupération et de valorisation » en question les appareils ménagers et les appareils de climatisation.

Il vise par ailleurs « à reporter l’application des taux de récupération » pour les produits déjà ciblés, qui incluent aussi la peinture et les huiles usées.

Dans la plupart des cas, les entreprises qui fabriquent ces produits ont mis sur pied des organisations chargées de superviser leur collecte et leur traitement par des firmes spécialisées. Elles imposent généralement des frais qui servent à financer les coûts liés au processus.

[…]

Pour lire la suite de l’article de Marc Thibodeau, paru dans La Presse, c’est par ici !

Mots clés:

Partager cette page