Commerce Sherbrooke

Une pratique commerciale innovante et prometteuse

Une pratique commerciale innovante et prometteuse

La Tribune publiait samedi un texte sur le fait que le restaurant Lupa allait désormais partager ses locaux avec le Mouton Noir Expresso Bar, une pratique innovante qui est rare dans le domaine de la restauration comme dans d’autres secteurs d’activités, mais intéressante par le fait qu’elle favorise le démarrage d’entreprise en minimisant le risque d’entrée.

« Je n’aurais pas pu me lancer en affaires sinon sans emprunter de grosses sommes d’argent. Juste l’achat de la machine à expresso peut exiger un investissement de 20 000 $ si elle est neuve et d’environ 5000 $ si elle est usagée. Le loyer que je paie à Lupa me permet d’utiliser l’espace et les équipements tels que les tables, les chaises, mais aussi les fours pour faire cuire mes viennoises. Moi, j’ai acheté mes tasses », explique Olivier Bergeron, le propriétaire du Mouton Noir Expresso Bar, dont les heures d’ouverture seront de 7 h à 15 h. Le temps de faire le ménage et le restaurant italien Lupa ouvrira ses portes de 17 h jusqu’en soirée.

L’idée de partager les locaux est venue lorsque Olivier Bergeron, qui souhaitait ouvrir un comptoir à café, s’est présenté aux soeurs Érica et Sophia Beltrano, propriétaires du Lupa, pour leur acheter leur moulin à café. « Le Lupa avait ouvert ses portes de jour pendant environ un an pour offrir du café, mais cette formule avait été abandonnée à cause des trop longues heures de travail que ça impliquait pour les propriétaires. Ces dernières cherchaient à vendre leur moulin à café. J’étais intéressé et je leur ai dit en même temps que je cherchais un local pour me bâtir un bar à expresso. Elles ont tout de suite pensé à leur local », résume M. Bergeron qui a connu une très belle journée le 5 juin, jour de l’ouverture.

[…]

Pour la suite de l’article de Mélanie Noël, paru dans la Tribune, c’est par ici !

Mots clés:

Partager cette page