Commerce Sherbrooke

Mouton Noir espresso bar, ou comment faire les choses différemment

Mouton Noir espresso bar, ou comment faire les choses différemment

Les amateurs de café auront une nouvelle adresse à ajouter à leur carnet en plein cœur du Centro. Le lundi 5 juin, le Mouton Noir Espresso Bar amorcera ses activités au 332, rue Marquette, à la même adresse que l’actuel restaurant italien Lupa. Complètement indépendants, les deux commerces de restauration partageront ainsi un peu plus que leur amour inconditionnel de la tradition italienne! « Il s’agit bien de deux commerces, avec des propriétaires différents, qui se partagent un même local en fonction d’horaires complémentaires », explique Olivier Bergeron, le barista à la barre du nouveau projet.

Le Mouton Noir Espresso Bar sera un petit café indépendant de type troisième vague, avec la particularité de faire un clin d’œil à la tradition italienne. Le propriétaire a arrêté son choix sur les produits de Barista, une réputée maison de torréfaction artisanale située à Montréal. « Pour moi, il n’y avait pas de compromis à faire sur le café servi. Je veux que l’expérience soit complète pour le client », explique M. Bergeron. Il profitera d’ailleurs de l’aménagement intérieur du restaurant Lupa tout en y mettant sa touche personnelle. Outre les incontournables espressos, cappuccinos et cafés lattés italiens, on prévoit également servir plusieurs accompagnements comme des viennoiseries, des pâtisseries, des croissants et plus encore. Pour l’heure, le café n’offrira pas de carte de menu pour le midi, bien que l’option ne soit pas écartée à moyen terme.

Peu répandue dans le domaine de la restauration à Sherbrooke, la cohabitation se prêtait bien aux concepts du Lupa et du Mouton Noir Espresso Bar en permettant aux deux commerces de partager leurs frais d’exploitation. Le café tiendra ainsi ses activités de 7 h à 15 h, alors que l’équipe du restaurant Lupa prendra le relais à partir de 17 h jusqu’en soirée. « Il s’agissait de repenser l’utilisation d’un local sous un autre angle. L’emplacement du Lupa était génial, nos besoins en équipement similaires, et nos horaires complémentaires », explique M. Bergeron, conscient qu’un tel partage n’est pas commun en restauration et qu’il représente certains défis. « Je suis un gars qui fait les choses différemment. Ce n’est pas pour rien que le nom du Mouton Noir me représente bien. »

Ancien coordonnateur de projet chez Bottes Royer, M. Bergeron a développé son expertise et sa passion depuis pour le café depuis quelques années en travaillant au développement d’affaires, ainsi que comme barista pour Caffix, pour une entreprise de la région qui offre un service de bar espresso mobile. Mûrissant depuis quelques années le désir d’ouvrir son propre café et porté par une véritable passion du café, le nouvel entrepreneur souhaite que le Mouton Noir devienne rapidement une destination pour les amoureux du café italien.

Mots clés:

Partager cette page