Commerce Sherbrooke

Le Conseil québécois du commerce de détail prévoit une augmentation des ventes de 3 %

Le Conseil québécois du commerce de détail prévoit une augmentation des ventes de 3 %
Source : Conseil québécois du commerce de détail

Selon l’étude Bilan 2016 et perspectives 2017 réalisée par le Groupe Altus pour le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), les ventes devraient augmenter de 3 % en 2017.

Six critères ont été pris en compte afin d’effectuer cette prédiction :

  • un taux d’intérêt stable et bas;
  • une légère augmentation du revenu des consommateurs;
  • une inflation inférieure à 2,0 %;
  • une stabilité de l’emploi;
  • un coût de l’essence stable estimé à 1,12 $/litre;
  • un taux de chômage stable estimé à 6,7 %;

Note : La valeur du dollar canadien et le prix du litre d’essence demeurent des facteurs à surveiller et ils influenceront grandement les ventes de la prochaine année.

Hausse de 4,3 % des ventes en 2016*
« Les ventes de 2016 ont été nettement au-delà des attentes. Au Québec, les ventes ont augmenté de 4,3 %*, en comparaison avec 2015. En dollars, cela représente 4,6 milliards de plus et, donc, un surplus de plus ou moins 400 millions $ dans les coffres du gouvernement québécois grâce à la perception de taxes. La faiblesse du dollar canadien est la principale raison qui explique cette hausse. Les Québécois ont moins voyagé et la valeur du dollar a encouragé le tourisme en provenance des États-Unis. De plus, les détaillants ont su répondre aux attentes des consommateurs. » explique Léopold Turgeon, président-directeur général du CQCD.

Au Canada, les ventes en 2016 ont progressé de 3,6 %, comparativement en 2015. L’Île-du-Prince-Édouard est la province qui a connu la plus forte progression (+ 6,6 %) et l’Alberta est la seule province où les ventes ont diminué (- 2,0 % par rapport à 2015).

Augmentation importante des ventes dans les matériaux de construction
En excluant les stations-service et les magasins d’appareils électroniques, tous les segments étudiés par le Groupe Altus ont connu une progression de leurs ventes en 2016.

Quatre secteurs ont connu des progressions de plus de 5 %  de leurs ventes:

  • Marchands de matériaux de construction et fournitures de jardinage : + 11, 7 %;
  • Concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles : + 9,2 %;
  • Pharmacies et magasins de produits de soins personnels : + 7, 5 %;
  • Magasins de marchandises diverses : + 6, 1 %.

Équilibre dans l’indice des prix à la consommation
En 2016, l’indice des prix à la consommation a légèrement augmenté, se situant à 0,7 %.

Au cours des cinq dernières années, on observe que le prix de certains produits a connu de l’inflation alors que d’autres ont connu une déflation. « L’inflation et la déflation de certains produits maintiennent un certain équilibre dans le portefeuille des consommateurs québécois. » affirme le porte-parole des détaillants.

L’essence, le matériel de divertissement du foyer, le matériel et fournitures informatiques et les articles de table et de cuisine ont connu de la déflation au cours des cinq dernières années. Parmi les produits dont le prix a augmenté, nous retrouvons les catégories suivantes : Entretien et réparations par le propriétaire (rénovations), Livres, journaux et revues et Accessoires vestimentaires et bijoux.

À propos du Conseil québécois du commerce de détail 
Le CQCD est une association regroupant la grande majorité des entreprises du commerce de détail et de la distribution au Québec, ce qui en fait un interlocuteur incontournable. Dans le dossier du commerce en ligne transfrontalier comme dans tous les autres, le CQCD se positionne en « mode solutions » afin de contribuer aux réflexions, aux stratégies et aux décisions des gouvernements.

Mots clés:

Partager cette page