Commerce Sherbrooke

Destination Sherbrooke alloue 25 000 $ au Strom Spa

Destination Sherbrooke alloue 25 000 $ au Strom Spa

Le Strom Spa de Sherbrooke recevra un montant de 25 000 $ de la part des contribuables en 2017 « pour travailler au niveau de la forfaitisation ».

L’entreprise s’est qualifiée pour le montant maximum prévu pour une entreprise privée de la part de Destination Sherbrooke dans le cadre du Fonds de développement récréotouristique (FDRT), où il fait partie des demandeurs inscrits dans le volet « Émergence ». Le président de Destination Sherbrooke, Rémi Demers, assure être « très à l’aise avec la décision » de financer des activités du Strom Spa.

« On a eu un long questionnement au sein du conseil d’administration et au final, c’était un incontournable. C’est une décision mûrement réfléchie. Il y a un immense potentiel pour aller chercher des gens de l’extérieur étant donné la qualité des installations du spa et si on calcule les retombées pour Sherbrooke comparativement à la mise de départ, ça nous apparaissait incontournable. On en prendrait tous les jours, des projets comme ça », indique le conseiller municipal.

« On parle d’un investissement drôlement intéressant pour Sherbrooke, poursuit-il. Le Strom Spa, c’est 8 M$ d’investis à Sherbrooke et une soixantaine d’emplois créés. Pour nous, c’est l’occasion de travailler avec eux au niveau de la forfaitisation, qui est un élément important entre le spa et des établissements d’hébergement. C’est dans ce sens-là qu’on a décidé d’aller de l’avant et déjà au niveau des forfaits il y a des ententes avec le milieu hôtelier et des signes encourageants qui se dessinent. »

Bien qu’il admette que la situation n’est pas commune, Rémi Demers soutient qu’il ne s’agit pas de la première entreprise privée à bénéficier d’un montant provenant du FDRT. En 2015, la Halte des Pèlerins a reçu 15 000 $ de la part de Destination Sherbrooke. Le montant maximum prévu pour un organisme sans but lucratif est de 50 000 $ tandis qu’il est de 25 000 $ pour les demandeurs privés. Un total de 1,194 M$ a été octroyé par le FDRT depuis sa création, en 2012.

« On ne le fait pas au détriment des autres organismes sans but lucratif qui accomplissent un travail extraordinaire. Le montant d’argent accordé au privé est somme toute minime si l’on tient compte du montant total donné au fil des ans. Notre but, c’est de bonifier l’offre touristique. Les demandeurs ont une liste d’éléments à respecter et on a décidé au départ [lors de la création du FDRT] que les entreprises privées ne seraient pas écartées et le Strom répondait très bien à tous nos critères. »

Questionné à savoir si ce montant pourrait jouir d’une forme de récurrence, Rémi Demers n’a pas écarté la possibilité que le Strom Spa puisse obtenir d’autres montants dans le futur.

Pour lire la suite de l’article de Charles Beaudoin, paru dans la Tribune, c’est par ici !

Mots clés:

Partager cette page