Commerce Sherbrooke

Le commerce de détail boosté par la réno et les autos

Le commerce de détail boosté par la réno et les autos

«Le consommateur est encore là, il va dans les magasins, et ça va continuer. »

Léopold Turgeon, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail, est très satisfait de l’année qui s’achève. En janvier dernier, le CQCD prévoyait une hausse des ventes de seulement 1% pour 2016. Les chiffres des dix premiers mois de l’année parlent plutôt d’une hausse de 3,9%.

«Si on garde le cap, ça veut dire qu’il va se vendre 4,2 milliards$ de plus que l’an dernier, où on avait enregistré des ventes de 109 milliards$», dit Léopold Turgeon.

Le Québec a mieux fait que le reste du Canada, qui a connu une augmentation de 3,2 %. «Et cela survient dans un contexte où l’inflation est très faible au Québec », poursuit-il. Selon les dernières données de Statistique Canada, l’inflation n’a été que de 0,6 % en novembre au Québec.

Réno et autos en forte hausse

Quinze des vingt segments du commerce de détail québécois enregistrent une croissance en 2016, soit 85 % de l’industrie. Mais le secteur des matériaux de construction a été, de loin, le plus florissant, avec une hausse de 10%. «Les gens ont beaucoup moins voyagé, dit Léopold Turgeon, et ils ont mis de l’argent dans leur maison, contrairement aux dernières années. »

Le secteur automobile, après une année record en 2015, a aussi très bien fait en 2016, avec des hausses de 7,6% des ventes au cours des dix premiers mois. «C’est encore très,  très fort », dit M. Turgeon.

Suivent les soins de santé, avec des hausses de 5,7%, et les détaillants de chaussures, à 4,6%.

À l’inverse, les magasins en alimentation spécialisée ont connu une année 2016 difficile, avec une baisse de 7,9% de leurs ventes lors des dix premiers mois. «Il y a fort à parier que les marchés à escompte ont pris une plus grande part du marché de l’alimentation, dit Léopold Turgeon. Les supermarchés ont connu une progression de 1,9% de leur vente, ce qui est très bon pour leur secteur, où chaque nouvelle cenne est difficile à obtenir. »

Pour lire la suite de l’article sur le site de TVA Nouvelles, c’est par ICI !

 

Mots clés:

Partager cette page