Commerce Sherbrooke

Le vendeur «augmenté», ou comment le métier de la vente se réinvente avec le secteur du détail

Le vendeur «augmenté», ou comment le métier de la vente se réinvente avec le secteur du détail

En une décennie, le portrait du commerce s’est redessiné: magasinage en ligne, m-commerce, multiplication des points de contact, nouveaux comportements des consommateurs… Des changements auxquels doivent s’adapter les entreprises et, évidemment, les vendeurs.

Connecté, informé, apte à créer une relation personnalisée et, évidemment, à répondre aux demandes des clients… Voilà quelques-uns des aspects recherchés par les consommateurs chez le «nouveau vendeur d’aujourd’hui».

Une fonction encore plus primordiale

Malgré l’incontestable succès du commerce en ligne, les clients restent en effet très attachés à la relation humaine, et le vendeur voit donc sa fonction devenir encore plus primordiale.

Pourquoi? Parce qu’il est le garant de l’expérience du client en boutique, ce qui n’est pas une mince affaire quand on sait que c’est ce qui compte avant tout le reste pour près de 90% des consommateurs.

De plus en plus, l’expérience client en boutique est bonifiée par des outils connectés in-store. Tablettes, bornes tactiles, murs interactifs, miroirs connectés en cabines d’essayage…

Autant de technologies dont les clients sont généralement friands et qui vont de plus en plus s’imposer en boutique, mais qui sont aussi un prétexte que peut saisir le vendeur pour interagir utilement avec eux.

En leur apportant un accompagnement et des explications, le vendeur devient un conseiller particulier et, surtout, un initiateur d’expérience.

[…]

Pour lire la suite de l’article sur le site d’Isarta, c’est par ICI !

Mots clés:

Partager cette page