Commerce Sherbrooke

Attirer les jeunes avec des commerces temporaires

Attirer les jeunes avec des commerces temporaires

Cominar a décidé de miser sur l’éphémère pour amener de la nouveauté dans ses 28 centres commerciaux. Qu’il s’agisse de commerces éphémères (pop-up stores) ou d’événements éphémères, les objectifs sont les mêmes : surprendre les consommateurs avec une offre originale et remplir les locaux vides.

Et ce n’est pas parce que c’est temporaire que ce n’est pas pris au sérieux. « Pour bien le faire, il faut des spécialistes. Depuis 12 mois, on a doublé la taille de l’équipe de location court terme [qui est passée de quatre à sept personnes] parce que c’est un autre monde ! », confie Guy Charron, vice-président exécutif, exploitation, commerce de détail, chez Cominar.

Le gestionnaire rappelle que les commerces temporaires ont toujours existé. Autrefois, « il y avait des vendeux de calendriers et de chocolats de Pâques. C’était saisonnier ». Aujourd’hui, l’éphémère répond à d’autres besoins. « La jeune clientèle aime la nouveauté. Ils veulent voir qu’il s’est passé quelque chose depuis leur dernière visite. Il faut les exciter. »

D’ailleurs, toutes les études sur les Y le disent : entre accumuler des biens ou des expériences, les 25-35 ans préfèrent vivre des expériences mémorables et sociales qui feront de belles photos sur Instagram.

Ainsi, Cominar proposera le mois prochain une expérience de réalité virtuelle aux clients de Place Alexis Nihon. Il est possible d’y faire l’essai du casque Samsung Gear VR et de tester « plusieurs applications VR présélectionnées » avec différentes thématiques comme les fonds marins, la jungle et les sensations fortes. En décembre, une boutique éphémère Zone des Fans, remplie de produits du Canadien, sera ouverte aux Galeries Rive Nord.

Pour lire l’article complet sur le site de La Presse Plus, ça se passe ICI !

Partager cette page