Commerce Sherbrooke

Ceux qui métamorphosent la vente au détail

Ceux qui métamorphosent la vente au détail

Plus nombreux que les baby-boomers, les Y du Canada et des États-Unis sont en train de métamorphoser le commerce de détail. Ils délaissent les centres commerciaux traditionnels et les mégacentres au profit des artères qu’ils trouvent cools. Une nouvelle réalité qui « transforme profondément » certains quartiers, affirme le courtier et consultant en immobilier Cushman & Wakefield.

Pour les économistes et les analystes de l’immobilier habitués de travailler avec des chiffres, répondre à la question « qu’est-ce qui est cool ? » semble presque frivole, admet d’emblée Cushman & Wakefield. Car le concept est pour le moins subjectif.

Or, pour les acteurs de la vente au détail, ce qui comprend les propriétaires immobiliers, « les enjeux ne pourraient être plus cruciaux, écrivent les auteurs de l’étude rendue publique en juin. Si vous ignorez l’importance de la coolitude, c’est à vos risques et périls ».

Pourquoi ? Parce que les rues cools sont prises d’assaut par les jeunes de la génération Y. De sorte qu’elles deviennent des « incubateurs » qui détermineront « quels seront les concepts de commerce de détail les plus hots de demain ».

En plus d’analyser les habitudes de consommation de la génération Y (ou les milléniaux), Cushman & Wakefield a dressé la liste des 100 rues ou quartiers les plus en vogue des États-Unis et du Canada. Deux artères canadiennes figurent au top 15, et trois artères montréalaises dans le top 100.

[…]

Pour lire l’article au complet sur le site de La Presse plus, ça se passe ICI !

Mots clés:

Partager cette page