Commerce Sherbrooke

«Hébergement illégal : la Ville sommée d’agir»

«Hébergement illégal : la Ville sommée d’agir»

Des exploitants de gîtes touristiques de Sherbrooke en ont ras le bol d’être seuls à lutter contre l’hébergement illégal et somment la municipalité d’agir pour l’enrayer.

« Il faut que la Ville mette ses culottes. La Ville de Paris a mis ses culottes, la Ville de San Francisco a mis ses culottes et le Plateau à Montréal s’apprête à le faire. Il faut qu’il y ait une intervention politique », plaide Ronald Gougeon, qui exploite le Bed & breakfast Les Matins d’antoine.

« Il doit y avoir des gestes concrets posés pour régler la situation. On veut faire pression auprès de la municipalité pour qu’elle avise les gens », soutient à son tour le gérant de l’auberge Marquis de Montcalm, Sylvain Beauséjour.

Les deux hommes sont les porteparole d’un regroupement comportant actuellement six autres exploitants, soit l’hôtel Times de Sherbrooke, les gîtes Charmes de Provence, Ile-de-garde et Au Coeur de l’émeraude, la Villa Marco Polo ainsi que le Motel des Cèdres.

Selon des données compilées mensuellement par Ronald Gougeon au fil des quatre dernières années, l’offre d’hébergement a augmenté drastiquement à Sherbrooke en raison des sites internet comme Airbnb, faisant fondre les revenus des gîtes légalement constitués. En un an seulement, le nombre de sites illégaux aurait bondi de plus de 100 %, passant de 53 en février 2015 à environ 140 actuellement sur le territoire sherbrookois. L’achalandage à l’établissement Les Matins d’antoine a baissé de moitié en 2015 comparativement à la moyenne des 11 dernières années. À son établissement, M. Beauséjour dit avoir perdu 20 % de bénéfices nets depuis 2010 « et ce serait sûrement le double si je n’étais pas avec des sites de référencement. »

[…]

Pour en savoir plus et lire l’article complet dans La Tribune, ça se passe ici :


La Ville sommée de réagir
CHARLES BEAUDOIN charles.beaudoin@latribune.qc.ca
La Tribune
avr. 18 2016

SHERBROOKE — Des exploitants de gîtes touristiques de Sherbrooke en ont ras le bol d’être seuls à lutter contre l’hébergement illégal et somment la municipalité d’agir pour l’enrayer. « Il faut que la Ville mette ses culottes. La Ville de Paris a mis…lisez plus…

Étiquettes Tech:
Mots clés:

Partager cette page