Commerce Sherbrooke

«La Ville pourrait se donner un pouvoir d’expropriation»

«La Ville pourrait se donner un pouvoir d’expropriation»

La Ville dispose de très peu de pouvoir pour faire bouger les propriétaires récalcitrants qui n’ont aucun projet pour leur propriété abandonnée. S’ils paient l eurs taxes et que l eurs bâtiments sont bien entretenus, les élus et les fonctionnaires n’ont aucun l evier… à moins qu’une modification au règlement d’urbanisme leur en donne un.

Rien n’est encore fait, mais la Ville étudierait la possibilité de se donner le droit d’exproprier des propriétaires négligents ou inactifs. Une étude interne aurait été commandée par les élus et une modification réglementaire pourrait être adoptée au cours des prochaines années si le conseil le décidait.

Michael Howard, qui agissait au moment de l’entrevue à titre de directeur par intérim du service de l a planification et du développement urbain à la Ville de Sherbrooke, confirme que la Ville s’est intéressée à un programme d’expropriation qui s’appliquerait seulement au centre-ville. « Sherbrooke a déjà mis un tel programme en place quand est venu le temps de construire l’ancien poste de police, des bureaux fédéraux et la bibliothèque municipale, illustre-t-il. Ça s’est déjà fait. »

[…]

Pour en savoir plus et lire l’article complet dans le journal La Tribune, ça se passe ici :


La Ville pourrait se donner un pouvoir d’expropriation
JONATHAN CUSTEAU jonathan.custeau@latribune.qc.ca
La Tribune
mars 5 2016

SHERBROOKE — La Ville dispose de très peu de pouvoir pour faire bouger les propriétaires récalcitrants qui n’ont aucun projet pour leur propriété abandonnée. S’ils paient l eurs taxes et que l eurs bâtiments sont bien entretenus, les élus et les…lisez plus…

Partager cette page