Commerce Sherbrooke

3 mauvaises raisons de ne pas faire de commerce en ligne

3 mauvaises raisons de ne pas faire de commerce en ligne

85 % des Québécois naviguent sur le Web avant d’acheter. Seulement 12 % des entreprises québécoises vendent leurs produits en ligne. Pourquoi ?

C’est une incongruité, selon le spécialiste Internet bien connu François Charron.

Pour réussir en affaires, le commerce électronique est devenu un incontournable. Une présence sur le Web détient un avantage concurrentiel énorme. « Notre meilleur ami est devenu Google. Les gens magasinent en ligne à partir de leur tablette », insiste François Charron.

À bas les fausses croyances !
Malgré des statistiques qui donnent le vertige, des mythes tenaces continuent de nuire à l’essor du commerce en ligne au Québec. En voici 3 que les entreprises n’ont plus le droit d’évoquer pour leur défense. Qu’on se le dise.

1. Mon produit ou service ne s’adapte pas au commerce en ligne
Faux, selon Claire Bourget, directrice de la recherche marketing au Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO). Tout produit ou service peut tirer profit d’une présence sur le Web et d’une stratégie marketing à la condition d’utiliser les bons outils.

2. Le commerce en ligne coûte cher
C’était vrai… il y a 15 ans. Aujourd’hui, l’entrepreneur peut dénicher facilement les outils gratuits sur le Web et des experts pour l’aider dans sa démarche.

3. Une boutique en ligne est longue et compliquée à mettre sur pied
Erreur ! En quelques heures ou une journée, l’entrepreneur peut suivre gratuitement une formation grâce à une vidéo en ligne ou encore créer sa boutique en ligne. Les entrepreneurs ont maintenant accès à plusieurs outils où ils peuvent apprendre à construire leur site Web et leur boutique en ligne.

[…]

Voici une solution pour vous : BRANCHEZ-VOUS!

Source : Desjardins

Mots clés:

Partager cette page