Commerce Sherbrooke

Le retour inattendu des grands détaillants dans l’univers des petits magasins

Walmart express

La journée s’annonçait pluvieuse à Chicago en ce mercredi 27 juillet 2011. Malgré quelques orages qui pointaient à l’horizon, l’atmosphère était à la fête chez Walmart, qui avait choisi le quartier South Side pour ouvrir son premier magasin Walmart Express en milieu urbain.

Le géant mondial du commerce de détail l’avait fermement affirmé : le secteur des magasins de grande surface étant maintenant saturé, l’expansion de la chaîne en Amérique reposerait sur sa capacité à se développer au sein des milieux de vie de sa clientèle. En proposant un format adapté au milieu urbain (le dixième de la superficie moyenne de leurs magasins standards) et une offre de produits de consommation à usage quotidien, cette ouverture représentait donc pour Walmart un premier pas dans cette direction. Le pari du détaillant était le suivant :la clientèle continuerait de fréquenter ses grands magasins sur une base hebdomadaire, mais profiterait de l’offre de proximité pour effectuer des achats de dernière minute.

Bien que le magasin de Chicago ait fermé ses portes l’année suivante,  Walmart reste convaincu qu’avec un peu de peaufinage, ce concept représente l’avenir de la compagnie. Cette stratégie semble également partagée par certains détaillants canadiens.

Récemment confronté à une restructuration, le quincailler Rona reconnaissait dernièrement que le modèle « taille unique » de grande surface était dépassé et méritait d’être repensé.

Lorsque questionné sur la principale raison pour laquelle il choisit une quincaillerie, le consommateur canadien cite la proximité comme premier élément de choix (50%), loin devant la variété des produits, le service ou le prix.

Ce constat se retrouve en toutes lettres dans la stratégie de restructuration du détaillant, qui prévoit investir massivement dans la remise à niveau de ses petits magasins, et même scinder certaines de ses grandes surfaces afin d’en louer la superficie excédentaire.

Canadian Tire a également annoncé cet été l’ouverture de son premier magasin Canadian Tire Express, un concept développé selon les mêmes prémisses que les Walmart Express. Ce format priorisera un rapport performance/superficie élevé en faisant place à un étalage comprenant une petite quantité des produits les plus populaires offerts dans ses grands magasins.

Si un client désire un produit non disponible ou en plus grande quantité, on lui promet une livraison d’une autre succursale dans les 15 minutes. « Nous n’aurons pas besoin de 15 sacs de charbon de bois en inventaire. Si un client en désire 15, nous en aurons 15 dans les 15 prochaines minutes! » soutient David Hicks, vice-président aux opérations chez Canadian Tire.

Bien qu’il faudra encore attendre quelques années avant de mesurer le succès de ces concepts, ceux-ci laissent peut être présager une nouvelle ère dans le secteur du commerce de détail!

Mots clés:

Partager cette page