Commerce Sherbrooke

Caffè sospeso ou frite suspendue

Cet après-midi, sur le trottoir devant mon bureau, j’ai été témoin d’une scène touchante. Avec toute la gentillesse du monde, une dame a proposé son « doggy bag » a un homme qui avait faim. 

Cette action désintéressée m’a tout de suite fait pensé à un article que j’avais lu dernièrement et qui parlait de caffé sospeso et de frite suspendue.

Je vous explique:

Caffe sospeso

Caffé sospeso

Selon Wikipédia -Le caffè sospeso (en français : « café suspendu ») est une tradition de solidarité envers les plus pauvres, pratiquée dans les bars napolitains.

Elle consiste – pour un Napolitain heureux et quelle qu’en soit la raison – à commander un café et en payer deux, un pour lui et un autre pour un client démuni qui en fera la demande. Cette tradition ancestrale fait partie de la société napolitaine mais est moins courante aujourd’hui.

Le 10 décembre 2011, a été instaurée la Giornata del Caffè Sospeso (Journée du café suspendu) avec le soutien de plusieurs organisations culturelles et le maire de Naples, Luigi De Magistris.

À Ixelles, Éric Duhamel belgicise la démarche. Dans son Frikot Bompa, on peut, depuis jeudi,  commander une «frite suspendue» en plus de sa barquette personnelle. En échange, Éric remet un petit coupon avec un plan, daté et signé de sa main. Le client peut alors offrir le coupon à un sans-abri ou une personne du quartier dans le besoin . Qui n’aura plus qu’à retourner dire bonjour à Éric pour déguster ses frites.

Éric Duhamel reconnaît cependant que si le caffé sospeso ou la frite suspendue, c’est bien, celui qui dort dans la rue a parfois des réticences à entrer dans des restaurants. L’idée d’échange est omniprésente dans l’esprit d’Éric. «Ceux qui viennent chez moi grâce à la “frite suspendue”, ils sont d’abord timides. Y a de la gêne quand même. Puis ils racontent leur histoire. C’est un peu le but aussi : faire connaissance. D’où le coupon : le contact est beaucoup plus fort que quand on donne une pièce de 2€.» Pour le généreux donateur, c’est aussi l’assurance que son geste ne sera pas transformé en alcool ou en tabac.

Pensez-vous que l’on pourrait s’inspirer de cette idée à Sherbrooke pour aider les plus démunis?

Si vous voulez en savoir plus :

http://videos.lesoir.be/video/694f552e2ads.html 

https://www.facebook.com/BelgiqueSuspendu?ref=stream 

https://www.facebook.com/fritkot.bompa

Mots clés:

Partager cette page