Commerce Sherbrooke

Le diagnostic du Centre-ville de Sherbrooke: Un ensemble à compléter!


Sherbrooke, 24 février 2012. Une succession d’études et plusieurs plans de développement ont été réalisés au cours des dernières années pour revitaliser le centre-ville de Sherbrooke. Aujourd’hui, celui-ci demeure toutefois un ensemble à compléter en fonction d’une vision de développement à long terme. C’est ce qui ressort du diagnostic réalisé par la firme de consultants IBI/CHBA/DAA dont le rôle consiste à assister le comité consultatif de Commerce Sherbrooke qui pilote le projet Centre-ville 2020 dans sa démarche pour doter le centre-ville de Sherbrooke d’une vision de développement pour les dix prochaines années.

L’étude diagnostique permet de mettre en perspective les aspects physiques qui caractérisent le centre-ville de Sherbrooke comme sa géographie particulière, l’existence de barrières physiques, les entrées peu marquées, la sous-utilisation de l’espace urbain, la prédominance de la circulation véhiculaire et le peu d’espaces verts qui contribuent à créer des îlots de chaleur. L’étude révèle également les aspects socioéconomiques suivants : l’érosion de la population, la présence d’une population jeune et des logements locatifs de grande taille, mais anciens.

De plus, on constate que la Ville de Sherbrooke a beaucoup investi pour la revitalisation du centre-ville et que ces investissements ont eu un impact positif dans le milieu. Ainsi, entre 1999 et 2010, les investissements municipaux de 89 millions de dollars ont généré 382 millions de dollars d’investissements supplémentaires provenant des secteurs public et privé.

Selon les professionnels en revitalisation urbaine, le centre-ville de Sherbrooke possède de nombreux atouts qu’il importe de mettre en valeur au moyen d’une vision concertée de développement et tout en favorisant la réalisation de projets structurants s’intégrant à cette vision. Le centre-ville doit également consolider sa multifonctionnalité, en accordant notamment une attention particulière à sa fonction résidentielle qui mérite d’être augmentée et diversifiée. De plus, le centre-ville de Sherbrooke doit se repositionner en faveur d’une perspective de développement durable. Plusieurs pistes d’actions sont soulevées telles que faciliter l’accès aux modes de transports collectifs et actifs, créer plus d’espaces verts, augmenter les plantations dans les lieux publics et réduire la place accordée au stationnement de surface.

Selon le président de Commerce Sherbrooke, M. Louisda Brochu, « les conclusions d’IBI/CHBA/DAA confirment notre perception et valident l’importance de la démarche amorcée avec le projet Centre-ville 2020 pour définir une vision de développement qui soutiendra par la suite l’élaboration d’un plan directeur d’aménagement pour les dix prochaines années. Malgré tout le chemin parcouru, le défi qui nous attend est de taille, mais tout de même pas aussi gros que la réalisation d’un casse-tête de mille morceaux! »

Nous vous invitons à consulter le Document de présentation du diagnostic du centre-ville de Sherbrooke et le commenter au bas de la page.

Mots clés:

Partager cette page