Commerce Sherbrooke

Le 190-206 Wellington Nord, une tradition commerciale centenaire

190-206 Wellington NordArchitecture et développement sont au coeur des préoccupations du centre-ville depuis bien  longtemps. Déjà, lors de sa construction en 1902, l’immeuble désigné à l’époque par Whiting Block était prédestiné au monde des affaires. Dès son ouverture, le bâtiment accueillit le tout premier cinéma de Sherbrooke, le Palace of Illusions. Boutiques et bureaux divers, notamment des avocats et des notaires, occupèrent aussi son enceinte. Le magasin de chaussures bien établi dans la région, J.A & Co. Wigget, Boots and Shoes, y prospéra pendant une cinquantaine d’années.

En raison des nombreuses restructurations du centre-ville et de l’arrivée du Carrefour de l’Estrie, l’édifice changea maintes et maintes fois de vocation, logeant même un magasin de meubles et une discothèque. Vers la fin des années 1990, seuls quelques bureaux avaient encore pignon sur rue dans le local commercial. Puis, en 2001, Olymbec Construction, le deuxième plus important gestionnaire immobilier au Québec, instaura un projet de revitalisation qui redonna un second souffle au bâtiment. Remis à neuf avec l’aide du programme de subventions à la rénovation d’édifices commerciaux de la Ville de Sherbrooke, l’immeuble abrite dorénavant les bureaux estriens du ministère de l’Immigration et Communautés culturelles, de l’École du Barreau du Québec et du restaurant La Toquade. Dès le mois de mai 2008, la division de la prévention du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke s’ajoutera à ces entreprises à titre de locataire du 190-206 Wellington N.

Mots clés:

Partager cette page