Commerce Sherbrooke

La boutique GLORI.US

glori.usDe plus en plus, le centre-ville de Sherbrooke voit naître des boutiques spécialisées, que ce soit dans le domaine de la mode ou de la restauration. À la fin de 2007, Glori.us, une boutique de vêtements aux lignes exclusives en Estrie est venue concrétiser le tournant jeune et dynamique qu’adopte de plus en plus le centre-ville de Sherbrooke. Par leur investissement de plus de 100 000 $ qui aura créé six emplois au centre-ville de Sherbrooke, les jeunes entrepreneurs Jean-François Bédard, 26 ans et Tanya Cloutier, 21 ans, entendent mettre à profit leurs expériences et leurs compétences dans le domaine de la mode. Leur boutique de vêtements haut de gamme, Glori.us est située au 62 Wellington Nord. Voici quelques extraits d’une courte entrevue réalisée avec Jean-François Bédard et Tanya Cloutier, propriétaires de la boutique Glori.us.

Quelles sont les spécialités qui distinguent votre boutique des autres ?

Nous nous spécialisons dans les vêtements griffés haut de gamme et exclusifs. Bien sûr, nous proposons beaucoup d’importations, mais nous voulons également encourager les designers québécois, par exemple Dom Rebel, une marque créée par 2 jeunes hommes de Montréal qui ont maintenant 200 points de vente mondialement. Nous avons aussi des lignes de bijoux uniquement québécoises comme Harakiri, Uranium et Boa. Finalement, nous proposons des vêtements, des chaussures, des accessoires et des lignes exclusives, que nous tenons en quantité limitée et dont nous sommes les seuls dépositaires en Estrie.

Pourquoi avoir choisi Sherbrooke, mais surtout son centre-ville ?

Nous ne sommes pas originaires de Sherbrooke. Toutes les lignes, que nous proposons à la boutique Glori.us, donnent l’exclusivité à certains points de vente dans une région donnée. À Sherbrooke, il n’y avait aucune boutique de ce genre. Nous voulions réaliser un projet qui aurait directement pignon sur rue et non pas nous retrouver dans un centre d’achats. Notre genre de boutique est plus chaleureux et imprégné de notre personnalité et de notre vision. Comme nous pouvons aussi contrôler les heures d’ouverture, alors c’est un tout qui devenait très intéressant. Pour nous, le centre- ville de Sherbrooke c’est le cœur et l’âme de la ville ! Enfin, quelques boutiques, comme Vertical Boardshop, s’y étaient implantées quelques mois auparavant. Le local ici était déjà très beau, son architecture magnifique. Ça a pesé beaucoup dans la balance. De plus, nous adorons les centres-villes, surtout pour y magasiner !

Aviez-vous envisagé de vous installer ailleurs qu’au centre-ville ?

Non, si nous n’avions pas obtenu ce local en particulier, nous aurions simplement laissé tomber le projet. Ce local était simplement parfait de par sa superficie sans parler du fait qu’on est situé en face du Granada. Non, on n’a pas envisagé d’aller ailleurs.

Comment qualifieriez-vous les coûts de locations ?

Ayant travaillé pour des boutiques implantées dans des centre d’achat auparavant, nous connaissions les prix demandés et c’est ridiculement moins cher au centre-ville. Si l’on compare aux autres centres-villes comme Québec, le prix locatif est de 15 $ à 20 $ moins cher le pied carré à Sherbrooke. Pour l’instant, Montréal, ce n’est même pas envisageable !

Malgré la conjoncture économique, la boutique a-t-elle été rentable au cours de la dernière année ?

Étonnamment, nous n’avons pas, mais pas du tout été affectés par la « récession ». Sérieusement, nous sommes dans une « niche » et notre clientèle ne cessera pas de consommer nos produits du jour au lendemain. Malgré la conjoncture économique difficile, nous avons enregistré des augmentations de notre chiffre d’affaires quand même assez importantes, c’est-à-dire entre 25 %et 40 % !

Quels seront vos projets à venir ?

Depuis le début du mois de septembre, nous offrons un service d’achats en ligne, au www.glorius.ca. Il est très convivial et différent de ce qui se fait déjà au Québec, voire même au Canada. Le tout a été développé par une entreprise du centre-ville, LUBIE VISION. Nous avons aussi été approchés par des promoteurs immobiliers afin d’ouvrir d’autres boutiques ailleurs au Québec. Il y a même des conseils de ville qui veulent que l’on s’implante dans leur centre-ville, car nous offrons un concept différent et unique de ce qui s’y fait déjà.

Mots clés:

Partager cette page