Commerce Sherbrooke

L’ESTUDIANTINE, UN VENT DE FRAÎCHEUR

Estudiantine

Jadis, le 118, rue Wellington Sud et le 121, rue Dépôt ne faisaient qu’une seule et même bâtisse, l’édifice Larkin. Au fil des ans, plusieurs entreprises ont successivement occupé les lieux : l’Entrepôt Au Bon marché, l’embouteilleur de la boisson Bull’ s Head J.H. Bryant, un petit restaurant, La Placette, les anciens locaux d’Estrie-Aide, ainsi que quelques bureaux. Malheureusement, en 2003 un incendie mit fin aux activités des derniers commerces en place, réduisant en cendre la quasi-totalité de l’édifice. La structure restante a été conservée pour ensuite être rénovée. D’ailleurs, les fenêtres actuelles de l’Estudiantine, rue Dépôt, rappellent cette architecture ancestrale. Lors de la construction de l’Estudiantine, la partie du bâtiment rue Wellington Sud a été séparée de la partie rue Dépôt, ce qui n’était pas le cas à l’époque. Un lien piétonnier permet dorénavant de relier directement la rue Wellington Sud à la rue du Dépôt. Il existe donc deux immeubles distincts sur le même terrain, avec des avantages pour tous. Ce nouvel édifice innovateur, qui coûta près de cinq millions de dollars, a été construit et structuré selon des critères environnementaux élevés. L’Estudiantine a vu le jour à la suite d’un besoin criant de logements pour les étudiants universitaires et a été inaugurée en août 2006. C’est grâce à un partenariat entre les associations étudiantes, l’université de Sherbrooke et la Ville de Sherbrooke que le projet de coopérative a pu être réalisé. L’Estudiantine a la capacité d’accueillir cent dix-neuf étudiants au minimum, considérant que certains d’entre eux sont en couple et qu’ils partagent la même chambre. L’Estudiantine a non seulement servi à loger les étudiants de l’université de Sherbrooke, mais elle a aussi grandement contribué à la revitalisation du centre- ville en générant de l’achalandage pour les commerces, restaurants, bars et cafés de proximité ainsi que pour la Maison du cinéma qui se trouve à quelques pas de là.

Mots clés:

Partager cette page